08 octobre 2009

Avant-garde

L'expérience me fut un jour donnée

De vivre le repli avant l’autre,

De transiger sur l’événement

Malgré les contours de ma dissonance,

De m’accommoder des principes établis

Alors que juste là derrière,

De la lumière m’en jetait plein les yeux.
D'apercevoir l'infime de l'essentiel

Dans les torrents d’une pseudo vérité

Assénée à coups d’étroitesse d’esprit

Bouscula toutes mes accoutumances

A la raison qui s’entête.

De savoir que l’on ne sait rien

Mais de sentir que le tout respire à l'intérieur

Tel un souffle vif

De blancheur et d’infini

Me fait m’incruster

Dans les secondes intarissables

Du présent qui nous éduque

Sans compromis.

Posté par lapetitecerise à 09:27 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Avant-garde

    Quel Plaisir !!!

    Je suis passée presque par hasard ce midi comme je le faisais ces derniers temps, voir si le temps te permettait de faire une pause et de laisser ici tes mots si doux...
    Aujourd'hui, tu étais là & je suis heureuse de te relire.

    Posté par Cassandrali, 08 octobre 2009 à 13:36 | | Répondre
  • Je suis passée bien souvent en ces lieux... dans l'attente...

    Te voici de retour et égoïstement cela me ravit. Je ne parle que de ta présence, non pas de ce que je crois lire au détour de tes lignes.

    J'ai si souvent pensé à toi.

    Jamais je n'ai osé franchir le pas cependant et envoyer un petit mail.

    Je t'embrasse bien amicalement

    Posté par morganlafey, 09 octobre 2009 à 10:08 | | Répondre
  • ce qu'il y a de génial avec la Vérité, c'est qu'elle est toujours pseudo
    bon week-end cerise!

    Posté par nat, 09 octobre 2009 à 21:01 | | Répondre
Nouveau commentaire